Les autres…

m-j1

Il y a les femmes nées pour être mères…….et les autres!!

Ces dernières aimant tout autant leurs enfants bien évidemment.

Vous aurez compris aisément, si vous suivez quelque peu ce blog, que je fais partie de la DEUXIEME catégorie.

J’ai lu il y a peu, par le biais de « 4 enfants » le témoignage d’une mère de famille nombreuse déclarant:

« Je ne vois pas de différence notable entre ma vie sans enfants et ma vie actuelle ».

!!!!!!!!!!! Je me permets d’ajouter quelques points d’exclamation à la citation, citation qui m’a bien confirmé ce que j’ai pu constater plus haut….

Je ne vois pas une légère différence depuis que je suis mère avec ma vie d’AVANT, je vois un gap énorme, un gouffre , un précipice et un changement radical de mode de vie et de pensée.

Quelques exemples?

Le 31 décembre au soir je me couche ravie à 2h 30 en me disant que j’ai 4 bonnes heures à dormir avant que les monstres ne se réveillent….

A 3 h Jules m’appelle en criant Maman, je me dis qu’il a fait un cauchemar, que je vais le prendre dans mes bras deux minutes, que je vais le recoucher, et me recoucher également.

Je le prends donc, je constate qu’il est brûlant et qu’il vient de me vomir dessus….Je cours jusqu’à la salle de bain, je le penche dans la baignoire pour qu’il finisse de vomir, lui donne du Doliprane , ensuite je le change entièrement, je me change entièrement, et je recouche tout le monde, sans avoir réveillé Marcel…Même scénario à 7 h du matin, bonheur cependant car ils se rendorment jusqu’à 8 h 30….

J’ai beau chercher dans mes souvenirs, je ne me souviens pas d’une telle Saint-Sylveste sans enfants!?

Avant, je ne me levais pas la nuit pour nettoyer du vomi, ou donner un biberon.

Avant, je me couchais tard le soir sans calculer le nombre d’heures qu’il me restait à dormir.

Avant, je partais en voyage sans lits parapluie, sans chambres d’inhalation, sans Suppositoires de Doliprane, sans paquets de couches, sans lingettes, sans compotes à boire, sans Petits Lu, etc.

Avant, je ne passais pas une douzaine d’heures par mois dans la salle d’attente d’une Pédiatre, avant je ne disais pas « Marcel! tu ne fais pas caca DANS le bain! »;

Avant, je ne mettais pas « Oui Oui « sur mon I-Phone pour les occuper dans la voiture…

Avant, je ne jouais pas avec des Duplo, je ne chantais pas de comptines, je ne connaissais pas par coeur les chansons de « La Reine des Neiges »!

Voila!

Avant, c’était avant; maintenant, c’est maintenant, ce n’était pas mieux, ou moins bien mais c’était très différent!!!;-)

 

Les bonnes résolutions…

blog31

Bon, je ne prends plus de bonnes résolutions, je ne les tiens pas , et cela  me fait plonger dans les affres d’une culpabilité qui n’arrange rien à ce que je tente de mettre en place!

Cependant, l’Homme Parfait me lance depuis quelque temps des défis que je mets un point d’honneur à relever….

On avait décidé il y déjà quelques mois de se baigner le 1er janvier….Je vous rappelle que nous vivons depuis peu en campagne normande et que la température de la Manche à cette période ne dépasse pas les 9 degrés…..

Entretemps, on décide d’aller passer le 31 chez des potes à Bruxelles et je me félicite intérieurement d’échapper à la baignade sibérienne qui m’attends…

Hélas!

Quelques jours auparavant, en Charente Maritime, Mamie a la curieuse idée de sortir son petit journal local le 23 décembre et s’empresse de nous lire un petit entrefilet évoquant une « baignade des Banquisards » ayant lieu le lendemain sur la Côte Charentaise…

L’Homme Parfait ne me laissant plus le choix, j’enfile donc le maillot d’aqua-gym de mamie le Jour J  (la presse n’est pas la pour immortaliser l’instant!) et me jette à l’eau !

Je fais quelques brasses et ressort, fière et congelée!

Cela fait également quelque temps (une bonne année) que je me dis que je vais me remettre à courir, et c’est fait!

J’ai mal partout, mais c’est fait!

Mon coach m’a trainé pendant 20 mn sur le petit chemin boueux qui borde notre petite rivière et j’ai chopé un point de côté à tenter de dépasser dignement une ménagère de moins de 50 ans qui faisait de la marche rapide avec son homme!

PS: Oui, je fais partie de ses mères de jumeaux débiles qui parfois prennent goût à les habiller pareil!

Le père Noël est une ordure

noel

noel2

Un gros mytho, vieux, barbu, ayant forcé sur la raclette de manière tout à fait irraisonné et mal habillé de surcroît!.

Devenue maman, je suis bien contrainte de mettre un peu d’eau dans mon vin et  de sacrifier sur l’autel de la parentalité (positive!) mes convictions désabusées sur ces niaiseries d’un autre âge…

Alors, comme les neuf dixièmes de mes congénères, j’ai fait un sapin , samedi, avec mes deux charmants bambins surexcités….Nous sommes allés au Marché de Noël de Rouen le samedi d’avant et ils ont fait un tour de petit train parmi les bonhommes de neige Made in China et les sapins en plastique.

Je leur ai fait faire une lettre et j’ai découpé des étoiles et des conifères que j’ai collé sur les  grossières missives et nous avons posté le tout (religieusement) dans la boite aux lettres le dimanche matin.

Je leur donne leur petite friandise prélevée chaque jour sur le calendrier de l’Avant confectionné avec nounou avec des rouleaux de PQ, et, hier, j’ai donné par erreur la friandise du 24 à Jules au lieu de celle du 4.Il a dévoré un Père Noël en chocolat énorme devant Marcel qui fondait en larmes devant son bonbon à la fraise ( je pense qu’une petite centaine de séance chez le pédo-psy suffiront à effacer ce traumatisme!).

Et, je dois l’avouer, et bien….j’ai adoré faire tout ça avec eux…..!.

« Père Noël? Tu peux m’apporter un cerveau le 24 au soir? ».

 

Encore moi?

mer

J’ai été nominée par Aso aux Liebster Awards…..merci;-)

Je fais ma feignasse en vous mettant le lien sur mes 11 révélations me concernant et les réponses que j’avais faites à l’époque pour Be Frenchie…..

Et je m’empresse de répondre aux questions « Apéros!

  1. Tu bois quoi à l’apéro ? Mojito ou citronnade selon mes bonnes résolutions du moment
  2. Le vin blanc avec ou sans glaçons ?Que les glaçons, car sinon bobo à la tête le lendemain matin
  3. Et le rosé, piscine ?Plouf!
  4. Quel est ton geste quotidien pour l’environnement ?J’ai mille gestes quotidiens pour l’environnement, avec mes soeurs, il y a une vingtaine d’années on avait surnommé mon père « Le Grand Tritout », il a été le premier, très tôt ,à nous sensibiliser à l’écologie et au tri des déchets…Je trie mes déchets, emmène mes piles et mes ampoules usagées dans des bacs spéciaux, je ne laisse pas l’eau couler sous la douche, je fais mon compost et quand je balance par obligation un truc dans la mauvaise poubelle, j’ai l’impression qu’une police spéciale va venir me chercher et me jeter en prison  (et que je l’aurais bien mérité!).
  5. Demain on te dit que tu peux relooker qui tu veux chez toi, tu choisis qui ?Moi!
  6. Tu as un bon plan à faire avec des enfants ?Ecrire au Père Noël, faire des tours de manège, les coller devant « La Reine des Neiges », rien de magique, hélas!
  7. A quoi ressemble le dimanche matin chez toi ? Lever à entre 7h 30 et 8h, petit dèj en famille:Chicorée,Chocolat? Cracotte?Pain au Lait?Confiture? Beurre? Poussage de petits caddies chez Craqfou..parce qu’on a plus de yahourts, de salade,de fraises Tagada ou, si la météo et la saison le permettent, ballade à la mer…ou dans le village avec draisienne et trottinette….

Je suis timide mais….

 

dessin4

Je me soigne!

Quand j’étais plus jeune, ma timidité m’a souvent gâché la vie, avec le recul, je me rends compte à quel point, et dans de nombreuses circonstances, elle a influencée, souvent de manière négative, mes décisions et mon rapport aux autres….

Si je trouve un rare avantage à vieillir quelque peu (quelque peu, faut pas exagérer, je suis plus jeune que Sophie Marceau, qui est encore ultra canon !!), c’est bien de prendre un peu plus confiance en moi et de vivre les choses avec un peu plus de légèreté…

Un beau dimanche d’octobre, on décide d’aller faire un tour aux Petites Dalles, avec trottinette, draisienne, et Marcel et Jules.

On se gare,et en descendant de la voiture et en me dirigeant vers l’aire de jeux avec Jules alors que l’Homme Parfait partait d’un autre côté avec Marcel et sa trottinette, je reconnais un comédien qui se trouvait être notre voisin (pas d’immeuble ) mais de rue, à Vincennes.

Il y a encore dix ans j’aurais fait mine de ne pas le voir alors que là, je lui ai parlé en lui disant que « Ah c’est drôle, mais nous étions voisins à Vincennes et blablabla.. »), on a papoté 5 mn, j’ai su l’âge de ses enfants, le prénom de la petite dernière, qu’il louait un appart à l’année aux Petites Dalles, qu’il aimerait bien quitter Paris aussi mais qu’avec son métier etc, c’est pas possible, bref, je me suis étonnée moi-même de l’avoir fait et je m’en félicite.

Bon, on était pas une horde de fans hystériques et acnéiques entrain d’hurler son prénom en tentant de lui arracher sa chemise, et c’est sans doute pour ça que je me suis lancée, mais c’était une petite victoire personnelle!.

365 jours à la campagne…(Paris-Normandie)

dessin2

dessin1

Il y a un an, presque jour pour jour, nous emménagions dans notre nouvelle maison ….

Nous y sommes toujours…sans aucun projet de déménagement immédiat en vue…

Il faut dire que nous avons déménagé 4 fois en 4 ans avec l’Homme Parfait et que, depuis que nous nous connaissons, notre maximum au même endroit dépasse rarement une année…

Mais nous avons, pour le moment la sensation d’avoir fait le bon choix (enfin) pour les enfants, et pour nous-mêmes…

L ‘Homme Parfait qui, dans sa perfection, décrétait qu’il n’était pourtant pas bricoleur , s’est même mis à la plomberie, à la menuiserie et au marouflage avec un enthousiasme et une précision qui m’ont laissé coite.

Marcel et Jules l’observent avec attention lorsque je leur explique que « papa bricole » et qu’il ne faut sous aucun prétexte le déranger (ou jouer avec la perceuse, le cutter, avaler une vis, s’enduire la langue de colle néoprène etc.)

Il était donc l’autre jour entrain de monter un meuble lave-mains pour les toilettes lorsque Marcel s’est prudemment approché de lui en lui demandant:

« Papa, y picole? ».

Ce à quoi j’ai répondu que…

« Oui, aussi, mais qu’à cet instant précis, il bricolait plutôt!!! ».

Les rayures…

 

dessin7Entendu dans une cabine d’essayage la semaine dernière:

-A: »ça grossit pas les rayures dans ce sens là? »

-B (copine, cousine, belle-soeur, mère?): »Ben non, parce qui ya des motifs entre…! ».

-A: » Et la jupe, ça fait pas une bosse derrière? ».

-B: »Ben, non c’est normal….ya les fesses derrière…! »

-A: »Pffffff!,c’est fort difficile de m’habiller!)

Toute cette sagesse populaire (déclamée avec un accent Cauchois à couper au couteau) m’en a presque fait oublier la désolation cellulitique renvoyée par le miroir…