La grande ville

img_5920

img_5549

Le parisien a une idée fort précise de ce qu’est un provincial en général et il est une question qui revient chaque fois qu’il rencontre ce mystérieux habitant:

« C’est quoi la grande ville la plus proche? ».

En effet, le parisien, de même qu’il est étonné de découvrir qu’on ne porte plus de sabots, s’étonne encore plus qu’on puisse survivre très éloigné d’un périphérique, d’immeubles de 15 étages ou sans respirer quotidiennement le doux fumet des pots d’échappement.

Il s’imagine donc qu’on ne doit notre survie qu’à la proximité immédiate d’une zone urbanisée, où nous pouvons faire, à l’occasion , quelques réserves d’eau ou troquer les légumes de notre potager contre quelques vêtements de piètre qualité.

J’ ai découvert « la grande ville »lorsque j’ai rencontré l’Homme Parfait et que nous étions encore l’un et l’autre deux petits bobos parisiens satisfaits de leur sort.

Je ne savais pas à l’époque qu’elle allait devenir NOTRE grande ville!

Les a-priori ne manquaient pas:

Le joli surnom de « Stalingrad sur Mer », provenant tout autant de son passé communiste que de son architecture toute stalinienne, ses industries de pétrochimie polluant un paysage de bord de mer déjà très peu épargné par les bombes de nos ex-ennemis allemands, etc.

Le coup de foudre que j’aurai pu ressentir pour l’endroit semblait bien compromis, mais je lui ai laissé sa chance, et bien m’en a pris!

L’ architecture d’Auguste Perret donne une grande cohérence à la ville, les avenues sont larges et arborées, le tramway rajoutant de la poésie à l’endroit.

Oscar Niemeyer a également oeuvré dans la ville.

Et je ne parle pas de Sainte Adresse « Le Nice Havrais « qui domine la ville et des quelques magnifiques villas anglo-normandes surplombant la mer..

J’aime l’atmosphère du lieu, mêlant une activité portuaire industrielle et touristique, ainsi qu’une vie culturelle et étudiante.

Et désormais, lorsque l’on me demande: »C’est quoi la grande ville la plus proche? », je réponds fièrement: »Le Havre ».

 

5 réflexions sur “La grande ville

  1. Ohhh je suis havre Isère d’origine mais j’ai quitté ma ville adorée pour étudier à Paris. J’y suis restée, en banlieue du mois, dans la campagne lointaine. J’ai fait ma vie ici maintenant mais je reste une havraise dans mon coeur, j’adore ma ville d’origine. Mes parents en sont depuis partis (ils passent leur retraite sous des cieux plus bleus) et ne plus pouvoir « retourner au Havre » est encore douloureux pour moi.
    Bref, tu as beaucoup de chance d’habiter près de cette grande ville ! 😉

    J'aime

      1. Oui, j’y ai beaucoup de souvenir bien sûr et j’ai vu aussi beaucoup d’évolutions : la plage a notamment beaucoup changé. Le centre ville aussi avec l’ouverture du centre coty.
        (Dans mon précédent commentaire il y a des coquilles, je n’arrive pas à me faire au correcteur automatique de mon nouveau portable, désolée )

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s