La maison du bonheur (ou le lundi au soleil, c’est une chose qu’on n’ aura jamais)…

Tiny-House-By-Jessica-Helgerson-Interior-Design-10011341754884ladder-sauvie-islandTiny-Green-House-Jessica-Helgerson-5LincolnBarbour-tinyhouse-105-750x600

Tous les ans, à la même époque et quand l’interminable hiver parisien dans mon appartement semble ne jamais vouloir finir, je me prends à rêver de la « maison du bonheur ».

Encore faut-il avoir une vague idée du concept « bonheur » (je ne lancerai pas le débat, on y serait encore à Noël) .

Le bonheur est une notion somme toute très subjective, mais je veux parler d’un lieu où l’on aurait l’impression qu’il fait bon vivre, ou les soucis du monde ne nous atteindraient pas, où notre harmonie familiale serait sans égale, où ce serait toujours l’été ou le printemps !.

Ma naïveté étant sans limites, j’imagine une boite aux lettres sans factures, uniquement remplie de petites cartes postales de Voutch, toutes plus marrantes les unes que les autres et apportées par un facteur affable sur un vélo non électrique qui viendrait nous souhaiter une bonne journée devant notre bol de café au lait fumant.

J ‘imagine des abeilles sur les pots de confiture, des tomates cerises dans le potager,un petit ruisseau grouillant de truites argentées et gracieuses, un cerisier en fleurs, une odeur d’herbe coupée, d’espiègles petits moustiques venant nous dévorer les mollets à la nuit tombée.

Je visualise aussi très bien le transat au tissu délavé, le fauteuil en osier, la terrasse ombragée.

Des cris d’enfants agréables à l’oreille (c’est possible ?), des toilettes sèches, un compost odorant et envahi par les vers de terre et les mouches…

Pas de Monop à moins de 130 km, pas de distributeurs de billets, pas de cinémas, une baguette de pain sortie du congélateur et achetée 3 mois avant, pas d’amis suffisamment inconscients pour se taper 3 heures d’embouteillages pour venir nous voir…

Des hivers aussi interminables qu’à Paris….

BREF, la « maison du bonheur », c’est comme une pub Ricoré, plus de 3 jours, c’est chiant !

Mais j’y penserai encore l’année prochaine, à la même époque…

PS : la maison en illustration et qui m’a bien fait rêver, est la maison d’une architecte d’intérieur ( Jessica Helgerson Interior Design) qui s’y est installée définitivement (c’était au départ un domicile secondaire) avec son mari et ses 2 enfants.

Elle est située sur une petite île au large de Portland (Orégon).

Mais elle pourrait être à Trifouillis-les-Oies, ou partout ailleurs….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s