Blogosféerique (à contre-courant)

cochere

Alors là, chers lecteurs (je me permets de mettre « lecteur » au pluriel car vous êtes désormais des centaines à me suivre sur ce blog, merciii!) vous vous dites : » Mais qu’est-ce que ce titre énigmatique peut bien augurer » ?
Ce post va-t-il traiter de la blogosphère ? Cette planète lointaine où vivent des femmes se photographiant devant des portes cochères les pieds en dedans et la tête coupée ?
Va-t-il parler de lutins, d’elfes et de fées ?
D’une nouvelle discipline olympique de nage à contre-courant ?
Rassurez-vous, il n’en est rien…
Je voulais juste expliquer le pourquoi de ce blog et surtout ce choix de positionnement si casse -gueule ( qui explique quelque peu mes 4 lecteurs) :
J’aurais en effet pu surfer sur la vague, mère de multiples (pour ceux qui ne connaitraient pas le concept, la mère de multiples a 2, 3 ou 4 enfants en une seule fois, ce qui n’est pas rien, ce « pas rien »pouvant justifier à lui seul la création d’un blog, j’aurais pu m’épancher sur mes lessives, changements de couches, fabrication de biberons nocturnes, impossibilité chronique de prendre une douche de plus de 3 minutes, absence totale de vie sociale, fatigue ahurissante etc.
Je suis certains de ces blogs et certains résonnent en moi mais il n’était pas question pour moi de faire la même chose.

J’aurais pu également surfer sur la vague « Moderie » mais un problème de taille se présentait:Bien que je ne traîne pas en vieux jogging chez moi, je ne claque pas non plus mon salaire chez Asos, Zalando ou autres sites dédiés à l’achat compulsif , de plus mon statut de mère de multiples (voir plus haut ) me limite drastiquement dans mes pérégrinations shoppingesques. Et le même statut ne me laisse que peu de temps pour me photographier devant des portes cochères, porte cochère inexistante d’ailleurs car j’ai emménagé en banlieue dans un immeuble récent (merci pour ceux qui suivent).

Il me restait une dernière option , parler de tout (ou de rien) ce qui me laisse une liberté éditoriale totale et aucun compte à rendre (à moi-même).
Je m’autorise donc à parler de tout, de rien, et aussi, occasionnellement de couches-culottes et de chaussures…. !

2 réflexions sur “Blogosféerique (à contre-courant)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s