Show must go on

osteopathie dessinChères lectrices et chers lecteurs, ce post sera bref car vous me voyez encore toute endolorie suite à ma chute d’hier sur scène aux Brit Awards…

C’est tout moi ça! Faire ma fofolle sur des talons de 12 à 56 ans….

Bon, j’ai conservé un semblant de dignité en me relevant très vite et en faisant genre « même pas mal » mais je peux vous assurer qu’après ce cassage de margoulette (« se casser la margoulette »: expression en vogue dans les cours d’école dans les seventies, cette expression se retrouve également dans une œuvre de Gustave Flaubert dès 1864. A l’origine, le mot « margoulette » renvoyait à la bouche ou à la mâchoire. C’est par la suite que ce mot a pris le sens de « figure ». Cependant, lorsque l’on dit « se casser la margoulette » on ne fait pas allusion uniquement au visage, mais à la personne en elle même, c’était la minute « Culture » , ne me remerciez pas!) il va me falloir une bonne dizaine de séances chez l’ostéo et au moins 3 tubes d’arnica pour pouvoir réapparaitre devant vous…

See you soon…..

M.

Nord-Ouest

northA la question existentielle posée dans le Elle de la semaine dernière :

»North West est-elle trop lookée ? », j’ai envie de répondre « Euh, oui, certainement ! ».

Surtout si l’on pense aux enfants des pays «en voie de développement » qui se demandent avant tout s’ils vont manger, ou pas, dans les 24 h qui viennent….et pas dans quelle couleur ils doivent choisir leur énième paire d’ escarpins Louboutin.

J’ai envie de répondre à cette question par d’ autres questions, toutes aussi existentielles :

«  Le petit frère de North West s’appellera t-il South East ? »

« Les parents de North West ont-ils autre chose que du fromage blanc à la place du cerveau ?

« La bêtise et la superficialité des « people » sont-elles remboursées par la sécurité sociale? »

« Les magazines féminins ont-ils besoin de ce genre d’article pour conserver leur lectorat ? »

Bon voilà, avec tout ça je viens certainement de perdre les 2 dernières lectrices qui me restaient fidèles… !

Le jour où je me suis réconciliée avec Marion Cotillard

marionBon, il faut dire que depuis qu’elle m’avait piqué Guillaume Canet, on était (un p’tit peu) en froid….

Et puis l’histoire qu’elle m’avait faite parce que je voulais appeler un de mes fils comme le sien ….

Pffff !!!

J’avais beau lui expliquer que ça n’avait rien avoir avec lui, que je trouvais juste le prénom trop mimi pour un petit garçon etc.

Rien à faire, cela n’avait fait que creuser le fossé qui nous séparait….

Et puis j’avais vu « La Môme » dans un avion et tout cela m’avait un peu affligé, je ne savais pas si c’était son interprétation qui m’avait le plus anéanti ou son maquillage tellement outré qu’il en était ridicule, je n’avais même pas pu le regarder en entier tant tout était caricatural et attendu.

Bon, pour sa défense, je reconnais, qu’un vol de nuit Beyrouth Paris après être sortie quelques heures auparavant de l’hôpital, c’était pas vraiment les conditions idéales pour avoir une révélation cinématographique.

Elle a eu la statuette, les années ont passées et elle ne m’envoyait même plus ses vœux à la nouvelle année et puis un jour, j’ai vu «  2 jours et une nuit » des frères Dardenne, et nous nous sommes réconciliées, c’est une grande actrice.

PS : je suis un peu de mauvaise foi, elle était bien aussi dans « De rouille et d’os »…

Situation amoureuse: c’est compliqué…

UNE  HISTOIRE  SIMPLE

film-cesar-et-rosalie6

J’ai revu « Une histoire simple »

Chez Sautet, les femmes sont fortes et indépendantes et les hommes sont touchants.

Ils sont lâches, tendres, drôles et en font des tonnes pour reconquérir leur belle ou ne pas la perdre….C ‘est Brasseur, c’est Montand, de grands enfants si sûrs d’eux et en même temps si désarmés….

Chez Sautet, on s’engueule, on se réconcilie et surtout, surtout, on se retrouve en bande dans la grande maison de campagne de l’un d’entre eux (parce qu’on est un petit peu chez les bourges quand même).

Alors oui, c’est sans doute un cinéma un peu « petit bourgeois » mais quelle finesse dans la description des rapports humains, quelle sensibilité !Et ces acteurs qui donnent l’impression de se connaître depuis toujours, ensemble et en même temps si seuls.

Bon, sur ce, je m’en vais de ce pas voir 50 Shades of Grey (non, je rigole).

Mauvaise foi.com

nutella

Lundi matin, petit-déjeuner dans la cuisine (vous aurez compris que la cuisine est le haut lieu de nos aventures les plus folles…!)

L’Homme Parfait, non content de se servir une énorme part de gâche (brioche vendéenne à la crème fraiche) la tartine copieusement d’une épaisse couche de Nutella.

Je lui fais alors remarquer que ce genre d’excentricité pour un lundi (un dimanche, passe encore), c’est carrément du grand n’importe quoi, que nos résolutions d’amincissement pour 2015 volent en éclat, que le semi-marathon n’est pas si loin etc.

Ce à quoi il me répond : « c’est pour rendre hommage à Michele Ferrero, il est mort hier ! ».

No comment.

PS : L’autre jour, j’ai eu une révélation, Vanessa Paradis est passé de Johnny Depp à Benjamin Biolay, elle a une passion pour les cheveux gras…

La maison du bonheur (ou le lundi au soleil, c’est une chose qu’on n’ aura jamais)…

Tiny-House-By-Jessica-Helgerson-Interior-Design-10011341754884ladder-sauvie-islandTiny-Green-House-Jessica-Helgerson-5LincolnBarbour-tinyhouse-105-750x600

Tous les ans, à la même époque et quand l’interminable hiver parisien dans mon appartement semble ne jamais vouloir finir, je me prends à rêver de la « maison du bonheur ».

Encore faut-il avoir une vague idée du concept « bonheur » (je ne lancerai pas le débat, on y serait encore à Noël) .

Le bonheur est une notion somme toute très subjective, mais je veux parler d’un lieu où l’on aurait l’impression qu’il fait bon vivre, ou les soucis du monde ne nous atteindraient pas, où notre harmonie familiale serait sans égale, où ce serait toujours l’été ou le printemps !.

Ma naïveté étant sans limites, j’imagine une boite aux lettres sans factures, uniquement remplie de petites cartes postales de Voutch, toutes plus marrantes les unes que les autres et apportées par un facteur affable sur un vélo non électrique qui viendrait nous souhaiter une bonne journée devant notre bol de café au lait fumant.

J ‘imagine des abeilles sur les pots de confiture, des tomates cerises dans le potager,un petit ruisseau grouillant de truites argentées et gracieuses, un cerisier en fleurs, une odeur d’herbe coupée, d’espiègles petits moustiques venant nous dévorer les mollets à la nuit tombée.

Je visualise aussi très bien le transat au tissu délavé, le fauteuil en osier, la terrasse ombragée.

Des cris d’enfants agréables à l’oreille (c’est possible ?), des toilettes sèches, un compost odorant et envahi par les vers de terre et les mouches…

Pas de Monop à moins de 130 km, pas de distributeurs de billets, pas de cinémas, une baguette de pain sortie du congélateur et achetée 3 mois avant, pas d’amis suffisamment inconscients pour se taper 3 heures d’embouteillages pour venir nous voir…

Des hivers aussi interminables qu’à Paris….

BREF, la « maison du bonheur », c’est comme une pub Ricoré, plus de 3 jours, c’est chiant !

Mais j’y penserai encore l’année prochaine, à la même époque…

PS : la maison en illustration et qui m’a bien fait rêver, est la maison d’une architecte d’intérieur ( Jessica Helgerson Interior Design) qui s’y est installée définitivement (c’était au départ un domicile secondaire) avec son mari et ses 2 enfants.

Elle est située sur une petite île au large de Portland (Orégon).

Mais elle pourrait être à Trifouillis-les-Oies, ou partout ailleurs….

Le mystère Stan Smith

téléchargement

Alors pour conclure, et pour dévoiler enfin, (je sais que vous avez du très mal dormir par ma faute), le mystère « Stan Smith », je faisais un test très simple qui consistait à mettre en accroche une photo « Moderie » pour voir si le nombre de visites explosait……

Et le nombre de visites a explosé!!!!!

J’en tire les conclusions qui s’imposent……!

PS: Et sinon, elles sont sympa,non? Vous avez remarqué le petit détail qui tue ?

Elles sont neuves mais déjà toutes craquelées pour faire genre: »Oui, ça fait 20 ans que je les porte et, oui, j’étais déjà à la pointe de la Moderie à l’époque »

« ça fait la blague  » comme diraient les blogueuses mode…

Quel rapport avec Chapi Chapo? Vous le saurez au prochain….Non, je rigole, je ne vais pas vous faire le coup à chaque fois!